EAN13
9791030409642
Éditeur
Éditions Allia
Date de publication
23 août 2018
Collection
Moyenne collection
Nombre de pages
208
Dimensions
18 x 11 x 1 cm
Poids
224 g
Langue
fre

Année Vingt-Quatre, Progymnasma 1965-1989

Patrik Ourednik

Éditions Allia

Prix public : 15,00 €

Ce récit inclassable adopte la forme choisie par Perec pour Je me souviens. Ourednik rassemble des bribes de souvenirs qui remontent à 1965, alors qu'il a huit ans, jusqu'en 1989, soit lors de la chute du régime communiste en Tchécoslovaquie. Ces 24 années représentent autant de chapitres, qui sont des pages de l'Histoire. En sus des quatre cents coups perpétrés par un gamin rétif à toute autorité, on en apprend beaucoup sur les conditions de vie sous le régime communiste. Et l'auteur accomplit là un tour de force : parvenir à faire sentir au lecteur, dans la forme même du récit, ce qu'est le totalitarisme. Tout souvenir personnel est reversé dans une mémoire collective. “Je me souviens avoir refusé de chanter l'hymne soviétique en cours de chant, et des problèmes qui s'en sont suivis.” Né en 1957 à Prague, Patrik Ourednik s'est exilé en 1984 en France. Auteur de dictionnaires, essais, récits, poèmes, il est aussi traducteur en tchèque de Rabelais, Jarry, Queneau, Beckett ou Michaux. Il a publié aux éditions Allia Europeana (2004), Instant propice, 1855 (2006), Classé sans suite, Le Silence aussi, Hier et après-demain (2012), Histoire de France. À notre chère disparue (2014) et La fin du monde n'aurait pas eu lieu (2017).
Trouver ou

Offres