EAN13
9782353742240
Éditeur
Dualpha
Date de publication
20 juin 2012
Collection
INSOLITE
Nombre de pages
373
Dimensions
21 x 14,8 cm
Poids
450 g
Langue
fre

Deuxième Tour Du Monde De La Magie Et Des Illusionnistes, Recueil De Notices Sur Le Monde De La Prestidigitation De L'Antiquité À Nos Jours

Richard Raczynski

Dualpha

Prix public : 35,00 €

Après avoir terminé un Tour du monde de la Magie et des Illusionnistes, plusieurs impressions me venaient à l’esprit.L’idée première lors de la rédaction de cet essai fut d’exhumer des notices biographiques de magiciens connus ou retombés dans l’oubli, de synthétiser la corporation en y ajoutant des revues, du vocabulaire propre à l’exercice, et des lieux aujourd’hui disparus. Avec le recul, le premier écueil semble avoir été celui des célébrités et du dilemme posé : ne pas les inclure, c’était la colonne vertébrale de la profession qui se disloquait, en omettre quelques-unes semblait donc pardonnable.L’esprit critique permet de corriger les lacunes indissociables à tout travail. Restait le traitement des oubliés de la scène : pourquoi citer des inconnus ? Fallait-il s’attarder sur des artistes, véritables feux follets incapables d’éclairer la scène de leur époque et donc de notre siècle ? Le choix, encore une fois discutable, fut au contraire de s’y attarder, mieux d’en explorer la voie, partant du principe que le plus anecdotique des illusionnistes mérite citation. Malheureusement ce postulat n’est guère acquis compte tenu du caractère prolixe de ce monde enchanteur.Alors ? Ce travail de recensement, devait-il finalement s’ap­parenter à un simple annuaire de la profession ? En guise de réponse, le choix d’un deuxième tome s’imposa afin de ra­mener dans ses nouvelles pages, les protagonistes passés à travers les mailles d’un premier filet pour le moins subjectif. Un libre-arbitre, toujours discutable, déterminant là encore les limites d’un territoire, où l’on notera une présence féminine supérieure au premier volume.Ce panorama de la Magie reste donc par définition inachevé, à l’image de l’histoire de l’Illusionnisme. Son but est de divertir et de venir un jour s’imbriquer dans la bibliographie très dense des recueils historiques sur la profession, même si des lecteurs analyseront cet objectif sous le prisme de l’ethnologie.Ces démarches doivent s’interpréter comme un hommage posthume et collégial rendu aux acteurs du merveilleux, réunis au fil de 1 132 notices (sur les deux tomes), pour un ultime spectacle sur lequel le rideau ne devrait jamais retomber.Avant d’entamer la lecture de ce second tome, et pour conclure ce court préambule, je me permets de vous livrer une pensée de Rodlfo (1911-1987, voir notice) qui résume parfaitement l’exigence de l’art magique : « Un artiste satisfait de lui-même n’est pas un artiste, il est mort. »Richard Raczynski dirige le blog Reflets du passé : http://refletsdupasse.blogspot.com.
Trouver ou

Offres